Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 15:02

Dans quelques jours vous allez recevoir le bulletin municipal "Notre ville" du mois de septembre 2011. Comme d'habitude vous trouverez le "Mot des élus MCS" en avant-dernière page. Il vous faudra le lire pour comprendre en partie ou en totalité le "Mot du maire", qui lui se trouve sur la couverture.

 

En effet, régulièrement, comme nous sommes tenus de fournir notre contribution à une date donnée, nous avons constaté, et certains d'entre vous également, que le "Mot du maire" était une réponse au "Mot des élus MCS".

 

Donc, pour une meilleure compréhension, nous vous donnons la possibilité de lire notre texte avant de recevoir le bulletin municipal. De cette manière, vous comprendrez ce que le maire veut vous expliquer. notre ville septembre 2011 notre ville septembre 2011

 

Bientôt notre "journal de l'opposition municipal" N° 15 qui viendra compléter le bulletin municipal.

 

Bonne lecture à toutes et à tous.

Partager cet article
Repost0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 17:29

Petite surprise en ce début d'été : le Conseil d’État se fend, via son rapport annuel 2011, d'une étude mesurant notamment le retard de la France en matière de "démocratie administrative".

Et préconise à cet égard un changement de cap résolument "délibératif" développant, au-delà des consultations formelles, de nouvelles procédures caractérisées par la transparence, l’ouverture, le débat public et le compte rendu.
Ce qui revient à poser la question de la nature et des modalités d’association des "parties prenantes" à l’élaboration de la décision.


Jacky Richard, rapporteur général au Conseil d'Etat, éclaire avec pertinence ce document dans le cadre de l'interview publiée en ligne sur le site "Courrier des maires.fr", sous l'intitulé on ne peut plus évocateur suivant : "Plus la consultation est précoce, plus elle est utile" (on se le note...).

Morceaux choisis (volontairement ciblés "démocratie locale participative") :

"Dans la démocratie représentative, les élus tirent leur légitimité du processus électoral. 
Illustrant une tendance, voire une exigence nouvelle, les procédures de démocratie dite "participative" permettent aux citoyens, entre deux élections et à chaque grande décision, d'intervenir dans le processus décisionnel." (le ton est donné, ndlr).

"Aujourd'hui les citoyens n'acceptent plus de déléguer aveuglément leur vote pour une période encadrée par deux consultations électorales. Ils n'acceptent plus qu'une décision soit prise sans avoir été préalablement discutée (et non plus aléatoirement soumise à consultation tardive, on enfonce le clou... ndlr).

"La consultation, la concertation, l'association des citoyens trouvent très naturellement leur raison d'être dans les problématiques locales d'environnement et du cadre de vie très concret : sonores, plans de circulation, aménagement d'une médiathèque, etc. Les conseils de quartier fonctionnent." (là où ils existent, ndlr).

"L'intérêt pour l'élu est d'afficher, au cours de son mandat, un approfondissement de sa légitimité : avec la concertation, il gagne une légitimation renouvelée de son action.
Il ne faut pas craindre la démocratie directe si les règles en sont posées : un objet défini, un enjeu fixé, un calendrier précisément établi. Si certains élus redoutent parfois le phénomène d'opposition que la consultation peut révéler, il faut y voir aussi une source de propositions." (encore faut-il en tenir sérieusement compte, ndlr).

"... les consultations interviennent trop souvent à la fin du processus préparatoire à la décision, alors que la décision a pu être négociée en amont avec certains partenaires, dans un cadre parfois peu transparent. Comme l'équilibre du projet a déjà été trouvé, la consultation officielle va être réduite a minima. En conséquence, il ne va pas sortir de cette consultation d'éléments nouveaux."

"En revanche, les nouvelles formes de consultations publiques (concertations ouvertes, débats publics, assises, états généraux) correspondent à une consultation beaucoup plus en amont de la décision. Plus une consultation se tient en amont, plus elle est utile, sincère, contradictoire, riche. Cela ne veut pas dire qu'il n'y aura pas, par la suite, de consultation... Ce qui est déterminant, c'est le moment de la consultation : plus le moment est précoce, plus c'est utile. Plus le moment est tardif, plus la consultation est formelle."  

"On peut penser qu'une décision prise après une concertation intense, où tous les arguments sont présentés et débattus, fera moins l'objet de recours contentieux, car elle sera mieux comprise et donc mieux acceptée. La concertation permet d'expliquer les raisons politiques, budgétaires et d'opportunité pour lesquelles la décision est susceptible d'être prise.
Certes, les opposants à la décision pourront y trouver des armes pour alimenter leurs recours, mais c'est un risque qu'il convient d'accepter, car il relève du débat démocratique."

Voilà tout est dit, ou presque et en très synthétique *, concernant la problématique de la démocratie locale participative... telle que l'on ne désespère pas de la voir se manifester et s'appliquer, un jour ou l'autre, à Mésanger, présentement capitale locale de la gouvernance expressément "représentative".
* (voir l'ingralité de l'interview concernant l'ensemble du processus consultatif préalable à la décision publique et à "l'administration délibérative", à tous les échelons).

 

Merci à www.stierkopf.over-blog.fr

Partager cet article
Repost0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 17:36

S'exprimant via la rubrique "Courrier des lecteurs" des DNA (édition du 16.08.2011), Marc Gemmerlé, ancien conseiller municipal de Bischwiller, « recommande chaudement la lecture du rapport annuel du Conseil d’Etat... », lequel « propose de passer enfin de l’administration consultative à l’administration délibérative, c’est-à-dire d’associer les citoyens à l’élaboration des politiques publiques en les faisant participer aux différentes étapes précédant la décision : l’information, la consultation, la concertation, la négociation ! ».
Dès le 30 juin dernier, S'Molshemer blog signalait, pour sa part, la publication de ce précieux document sous le titre "Consulter autrement, participer effectivement".

"C'est par la répétition de votre annonce que vous obtiendrez le succès" lit-on régulièrement dans les pages commerciales de notre quotidien régional.
Fort de cette maxime de bon sens, Stierkopf enfonce bien volontiers le clou "participatif" en relayant ci-dessous l'intégralité de la lettre de Marc Gemmerlé, réplique opportune du post précité et parfaite décalcomanie de l'état d'esprit prévalant dans ce blog :


« Lettre ouverte aux élus du peuple,

Je recommande chaudement la lecture du rapport annuel du Conseil d’Etat, plus haute juridiction administrative de notre pays. Il propose de passer enfin de l’administration consultative à l’administration délibérative, c’est-à-dire d’associer les citoyens à l’élaboration des politiques publiques en les faisant participer aux différentes étapes précédant la décision : l’information, la consultation, la concertation, la négociation !

Ainsi lorsqu’une commune organise des réunions publiques ou met en place des commissions élargies, combien se contentent de l’information unilatérale suivie du classique "quelqu’un aurait-il des questions ?" ou se limitent à des questions techniques. Mais trop rarement l’on s’aventure plus loin... Quant à la participation, à la recherche d’un compromis, d’un accord, en quarante ans de participation citoyenne je n’ai pas connu cela sauf pour d’infimes détails ou des choix techniques (couleur d’un bâtiment public...)

Et pourtant, que d’occasions dans la vie d’une commune pour non seulement prendre l’avis des citoyens mais aussi solliciter des solutions à mettre en œuvre. Supposons un maire (imaginaire !) d’une ville moyenne. Il a des soucis, des idées, des projets qui s’additionnent, se bousculent, exigent des décisions : il faudrait rénover la mairie qui n’est plus adaptée à la modernité (coût : cinq millions d’euros !) ;  un projet intéressant de sept parcours verts a été présenté par une commission ; les questions de stationnement sont de plus en plus conflictuelles ; il faudrait soumettre le PLU à l’avis des habitants car il engage l’avenir ; il faudrait réaffecter le personnel communal des écoles ; certains demandent le renforcement de la vidéosurveillance, d’autres voudraient la supprimer. Décisions à prendre tôt ou tard dont certaines seront impopulaires, d’autres mal comprises, mal acceptées. Que faire ?

Le Conseil d’Etat répond : faire participer les citoyens intéressés aux procédures délibératives puis décider pour le bien commun . Et du même coup, combattre ce repli apeuré et individualiste que Mgr Grallet, archevêque de Strasbourg a regretté lors de la "messe pour la France" du 14 juillet ».

- Toute ressemblance de la problématique énoncée ci-dessus avec la situation mésangéenne existante ne saurait être complètement fortuite - 

 

Merci à : www.stierkopf.over-blog.fr

 


Partager cet article
Repost0
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 19:18

Nous apprenons le retour de nos sportives, médailles d'argent au championnat du monde de twirling en Floride. Nous avons, à Mésanger, deux vices-championnes du monde.

 

Nous ne pouvons que les féliciter pour leur travail de préparation et surtout pour avoir réussi à tenir face à la pression et au tract.

 

Espérons que l'accueil de la municipalité sera à la hauteur de leur exploit.

 

Pour notre part, nous les félicitons ainsi que toutes les personnes qui les ont entouré durant les mois de préparation et durant le voyage.

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 19:37

Petite histoire juridique. La cour d'appel de Nantes a confirmé l'annulation d'un permis de construire accordé en 2004 pour l'installation d'éoliennes dans le Finistère nord et qui continuent de fonctionner.

 

A quoi sert une décision de justice si elle n'est pas appliquée ? Pourquoi les délais sont si long ?

 

Voilà une histoire qui risque de conforter certains dans leur décision. Même si il y a un dépôt de requête au Tribunal Administratif, vu les délais de jugement, nous faisons quand même et personne ne pourra nous demander de déconstruire.

 

Et on voudrait que l'on croit à la justice ?

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 12:02

Pour pouvoir juger, il faut pouvoir comparer. C'est pour cette raison que le blog des élus MCS vous met en lien des journaux satiriques français.Un journalisme crtique local dont nous manquons ici :

 

www.leravi.org

 

www.pumpernickel.fr

 

www.lesansculotte85.com

 

www.lafeuille.info

 

Il en existe d'autres, comme "la gallipote" en Auvergne, "l'Agglorieuse" à Montpellier, "le fakir" à Amiens, ...

 

N'hésitez pas à vous informer et surtout à comparer entre le pays d'Ancenis et d'autres régions. Notre "journal" hebdomadaire paraît être la voix de son maître, bien discipliné.

 

A bientôt.

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 15:59
Des repas gratuits pour les enfants de chômeurs privés de cantine

Priver de cantine les enfants dont les parents n'ont pas d'emploi ? Inadmissible, selon un restaurateur de Thonon-les-Bains, qui a décidé de leur offrir ces repas.La décision de Jean Denais, maire UMP de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) de restreindre, à la rentrée prochaine, l’accès des enfants de chômeurs aux cantines scolaires de la ville, ne passe pas. Le premier magistrat a tenté de justifier le nouveau règlement intérieur voté, en avril dernier, par son conseil municipal par un "manque de place".

 

Ainsi ce nouveau règlement intérieur exige désormais des demandeurs d'emploi de fournir à la ville, "un justificatif de présence à un entretien d'embauche ou à une formation pour que leur enfant déjeune à la cantine dans la limite des places disponibles".

 

Cette décision qui, hélas, n’est pas unique en France, a provoqué l’indignation des parents d’élèves, de l’opposition municipale mais aussi de très nombreux habitants de la ville. La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) menaçant le maire d’un procès. Un restaurateur de Thonon-les-Bains ne s’est pas contenté uniquement de s’indigner.

 

 

Il a décidé de passer à l’acte. Pour Jean-Louis Galland, patron de "La taverne d’ici et d’ailleurs", la décision du maire est inadmissible. Et c’est ainsi qu’il a décidé d’accueillir dans son établissement, le 5 septembre prochain, en deux services successifs, les petits exclus "du maire", et ce gratuitement.

 

L’initiative citoyenne de Jean-Louis Galland a recueilli également une adhésion de nombreux commerçants de la ville qui ont décidé de se joindre au mouvement et d’offrir quelques douceurs supplémentaires. Et pour couronner ce véritable pied de nez au premier magistrat, la surveillance des enfants sera effectuée par les deux chefs de file de l’opposition municipale: Georges Constantin (PS) et Christophe Arminjon (DVD).

 

 

Cette formidable initiative du restaurateur mérite un coup de pouce médiatique. S’il est utile de s‘indigner comme nous le recommande Stéphan Hessel, dans son célèbre "manifeste", il est encore plus efficace d’apporter des solutions concrètes à de nombreux problèmes que nous rencontrons au quotidien.

 

L’exemple de Jean-Louis Galland, en est la preuve. Coup de chapeau à vous, Monsieur !

 

Le Nouvel Observateur

   WikiStrike salue Monsieur Jean-Louis Galland ! Chapeau bas !


Après le couvre-feu imposé aux adolescents, la privation de repas aux enfants scolarisés en primaire.

Espérons que nous ne verrons jamais une telle décision à Mésanger ni sur le territoire du Pays d'Ancenis. Nous ne le permettrons pas. La solidarité n'est pas un vain mot pour les élus MCS.

Partager cet article
Repost0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 10:18

Le ministère des finances vient de mettre en ligne les comptes des communes. Pendant la campagne électorale de 2008, nous avions créé l'évènement par la diffusion du chiffre de l'endettement par habitant de Mésanger qui n'avait pas été démenti par les autres candidats.

Nous vous avions donné nos sources qui provenaient du ministère des finances. Nous continuons à vous informer sur les finances locales, pour cela allez sur le lien ci-dessous pour vous rendre compte par vous-même :

link

 

Vous constarez que la dette par habitant était encore au 31/12/2010 de 1 015 €, ce qui est très supérieur à la moyenne nationale.

 

N'hésitez pas à nous interroger pour des explications.

 

A bientôt.

 

N'oubliez pas, REUNION PUBLIQUE le 23 mai 2011. 

Prochaine permanence le samedi 21 mai 2011 à partir de 10h00.

Partager cet article
Repost0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 14:01

Comme tous les ans,  l’association UNC organise une commémoration au monument aux morts, au cimetière, en hommage aux français tombés pendant la guerre 1939-1945. Ce moment est un instant fort de recueillement, de souvenirs en  témoignage de la reconnaissance de la France, de notre gratitude pour leur sacrifice.

C’est un moment où chaque citoyen peut et doit participer, notamment les élus de la commune. Les élus M.C.S seront présent en ce jour important pour une grande partie des habitants de la commune.

Soyons certains que le nombre d'élus sera plus important que lors du 1er mai 2011, où ils ont brillé par leur absence.

 

Les priorités ne sont pas les mêmes. Les élus M.C.S ne font pas que de la représentation. Leurs valeurs et leurs convictions ne se partagent pas.

 

Le lieu de rendez-vous est au cimetière de la commune à 11H00.

 

A bientôt.

 

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 16:23

Nous sommes déjà à mi-mandat. Déjà trois ans que vous nous avez fait confiance. Nous vous devons une restitution de notre travail au sein des instances municipales même si, au niveau de l'opposition, nous ne savons pas tout et ne participons pas à toutes les décisions.

 

Il nous a semblé important de vous rencontrer, de vous expliquer face à face ce que nous avons fait, ce que nous n'avons pas pu faire depuis trois ans. Alors :

 

  • si le développement de notre commune vous intéresse,

  • si la vie municipale vous tente,

  • si vous estimez que vous pouvez apporter un peu de votre expérience et de vos talents au service de tous,

  •  

    Rencontrons-nous

 

Salle de la CHAPELLAINERIE à 20H00

le lundi 23 mai 2011

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des élus de la minorité municipale de Mésanger.
  • : Outil des élus de Mésanger Citoyens Solidaires, ce blog vous informera sur nos interventions, nos propositions au conseil municipal. C’est aussi un espace d’échange qui vous est dédié. Intervenez, proposez, commentez l’actualité de notre commune. Nous serons plus efficace, plus en phase avec vos préoccupations.
  • Contact

Texte Libre

Archives