Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 16:12

Beaucoup d'entre-vous ont été choqués de lire dans le bulletin municipal que le maire avait pris un arrêté municipal sur la divagation des chiens et des chats. Dire que cela a été un éclat de rire général serait un doux euphémisme. Mésanger est considérée comme commune rurale avec sesqualités et ses défaults.

 

Actuellement, il semblerait que la « tapette » du maire soit réservée aux propriétaires de chiens et de chats qui parfois osent offrir un peu de liberté à leur toutou, liberté relative et très ponctuelle (qui d’après la loi ne divague pas tant qu’il se balade à moins de 100 mètres de son propriétaire, à portée de voix -page 7 du guide-. le chien et la loi le chien et la loi

 

Eh oui, laisser un peu de liberté à son chien, dans des espaces verts non entretenus, loin des trottoirs de la ville, provoque l’ire du maire. Qu’importe si la vieille dame a habitué son (féroce) caniche abricot à trottiner dans ses jambes, qu’importe si l’aspirant maître chien se fait obéir au doigt et à l’œil : il faut une laisse, et d’un mètre s’il vous plait ! Pourquoi pas les porter comme des sacs à main ?


Plutôt que d’appliquer l’arrêté à la lettre, ne serait-il pas judicieux d’écouter ces mésangéens qui paient les taxes locales et participent solidairement à l’entretien des espaces. 


Et si, au lieu de traumatiser les petites dames, on essayait de dialoguer ? Et si on regardait ce qui se fait de mieux ailleurs par ceux qui ont compris qu’un chien n’est pas un meuble que l’on pose dans un coin. C’est un COMPAGNON qui fait partie de la vie et souvent de celle de personnes seules et âgées, qui contribuent à leur santé morale et physique. Une étude menée par l’agence Siloe souligne « l’animal peut devenir une solution thérapeutique ou au moins une piste de travail pour les maladies psychologiques modernes particulièrement répandues en milieu urbain ; l’animal est également un outil pédagogique ou socio-éducatif dans les classes ». Ils ont donc droit à un minimum de considération.


Les tenir en laisse, soit. Qu’ils fassent leurs besoins dans des espaces dédiés ? Pourquoi pas,  à condition qu’ils soient nombreux, visibles (comme les « canisites » de Chartres) et que les distributeurs de sachets ne soient pas vides ! ». Ces chiens ont besoin de courir (quand certains maîtres ne le peuvent plus !) Des villes ont résolu le problème en créant des parcs à chiens comme à Paris, comme à Clermont Ferrand avec son lieu d’ébats ou comme à Issy les Moulineaux et son cani parc.


Alors, de grâce, un peu plus d’attention et un peu moins de mordant !


« un chien qui court de joie de vivre est le bonheur personnifié »

Peter Gray

 

Le maire a fait une communication en conseil concernant cet arrêté. Il a précisé que les agents municipaux allaient ramasser les animaux "divaguant". Mais sont-ils formés à ce travail ? Si l'un des personnel communal se fait mordre gravement pendant se ramassage, qui est responsable ? 

Mais naturellement, toutes ces questions ont été étudiées par l'avocat de la commune dont nous payons les honoraires. Le même dont les foudres vont s'abattre sur nous, la méchante opposition municipale, bientôt, un jour, peut-être .... 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des élus de la minorité municipale de Mésanger.
  • : Outil des élus de Mésanger Citoyens Solidaires, ce blog vous informera sur nos interventions, nos propositions au conseil municipal. C’est aussi un espace d’échange qui vous est dédié. Intervenez, proposez, commentez l’actualité de notre commune. Nous serons plus efficace, plus en phase avec vos préoccupations.
  • Contact

Texte Libre

Archives