Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 19:13

 
Les partis politiques sont-ils riches ?

Pour lire l'article original : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-partis-politiques-sont-ils-vraiment-si-riches_1205522.html

 

Les partis politiques sont-ils vraiment si riches?
L'avis publié par la Commission nationale des comptes de campagnes et de financements politiques offre une photographie de la vie des partis politiques français en 2011. 


Avec 59,8 millions d'euros de recettes en 2011, le PS remporte la palme du parti politique le plus riche de France, selon les chiffres publiés la semaine passée par la Commission nationale des comptes de campagnes et de financements politiques (CNCCFP). L'UMP le suit d'assez près avec une somme tout aussi astronomique: 53,1 millions de recettes. Encore que l'adjectif "riche" ne soit pas exact, selon Stéphane Gauvin, chef du service juridique de la Commission.

 

 



Treize partis, dont le PS et l'UMP, monopolisent 90% des recettes de l'ensemble des formations politiques dont les comptes ont été certifiés par la Commission nationale des comptes de campagnes et de financements politiques.

 

Si les recettes des 318 partis politiques dont la CNCCFP a vérifié les comptes ont bien gonflé de 9,3% (206,3 millions d'euros au total), les dépenses aussi ont grossi de 8,4% (204,6 millions d'euros) après deux années de relative stabilité. Et les excédents dégagés ne sont pas faramineux: l'UMP affiche 282 615 euros de bénéfices quand le PS, lui, accuse même une perte de 4,5 millions d'euros à la fin de l'année 2011.  


2012 dans la ligne de mire des poids lourds


Ces masses monétaires "circulent entre les partis, après une année 2010 marquée par un nombre important de créations de petites formations" pour soutenir un élu ou promouvoir une ville en amont des rendez-vous électoraux de 2012, note Stéphane Gauvin. L'Express publiait d'ailleurs l'an dernier un atlas des partis politiques et de leurs liens financiers
"Le financement des campagnes pour l'élection présidentielle et les élections législatives n'a évidemment pas commencé début 2012. On voit par exemple le reflet des primaires organisées par certains partis en 2011, dans les sommes engagées dans la propagande et la communication", ajoute l'expert. Quelque 7 millions d'euros pour le PS et même 11 millions d'euros pour l'UMP.  


Vie et mort des petits partis...


Ces deux géants et une dizaine d'autres partis monopolisent 90% des recettes de l'ensemble des partis dont les comptes ont été certifiés par la CNCCFP. Et se répartissent un gâteau appétissant de plus de 69,4 millions d'euros de financement public, dont 33 reviennent à l'UMP et 23 au PS. "Un écart qui va s'inverser en 2012, dans la mesure où le financement public est calculé mécaniquement en fonction du nombre d'élus et de parlementaires rattachés au parti", précise Stéphane Gauvin. 


Derrière ces mastodontes, sur la photo de famille, pullulent les petits partis. Qui naissent en amont de scrutins attendus, on l'a vu. Et qui vivotent. "Quand nous émettons des réserves sur certains partis dans notre avis, il ne s'agit pas forcément de dissimulation de chiffres", souligne Stéphane Gauvin. "De minuscules formations n'ont pas les moyens de s'offrir les services de deux commissaires au compte, condition sine qua non pour la certification de leurs comptes. Peut-être faudrait-il définir des règles pour qu'ils puissent ne mobiliser qu'un seul commissaire..." 


Autre piste évoquée par Stéphane Gauvin: "Nous permettre de ne plus lister des formations qui, tombées en déshérence, ne certifient plus leurs comptes du tout". C'est ainsi que, sans bruit, des partis meurent aussi. Les petits. Et au milieu de ce cimetière, certains ne servaient parfois qu'à contourner le plafond légal de 7500 euros par don effectué par des personnes physiques, afin d'irriguer les poids lourds. Ceux-là, globalement, résistent plutôt bien à la crise.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des élus de la minorité municipale de Mésanger.
  • : Outil des élus de Mésanger Citoyens Solidaires, ce blog vous informera sur nos interventions, nos propositions au conseil municipal. C’est aussi un espace d’échange qui vous est dédié. Intervenez, proposez, commentez l’actualité de notre commune. Nous serons plus efficace, plus en phase avec vos préoccupations.
  • Contact

Texte Libre

Archives