Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 17:19

Instaurée par la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation de l’église et de l’état, la laïcité, devenue un principe constitutionnel dès 1946 s’invite dans tous les débats : port de la burqua, essor de la finance islamiste, identité nationale, référendum sur les minarets en Suisse, crucifix dans les classes en Italie, …

« La république doit assurer une égalité de traitement à tous les citoyens ». La liberté de conscience et le libre exercice du culte, la neutralité que doivent observer les fonctionnaires dans l’exercice de leur fonction, l’encadrement du port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics depuis la loi de 2004 ou encore, l’interdiction faite aux pouvoirs publics de verser des subventions à toute associations cultuelle.

 

La charte de la laïcité, dont le contenu est précisé dans uns circulaire du 13 avril 2007, doit être affichée dans tous les lieux qui accueillent du public. Elle précise les droits et les devoirs des agents et ceux des usagers. Cliquez sur le lien ci-dessous :

http://www.u-bordeaux2.fr/1189418856324/0/fiche___article/

Le terme de laïcité recouvre aujourd’hui deux sens : le premier oppose traditionnellement les défenseurs de l’école privée à ceux de l’école publique et républicaine, et il a resurgi lors du débat parlementaire sur la loi du 28 octobre 2009 relative au financement des écoles élémentaires publiques et privées. Un deuxième sens est né du développement des flux migratoires : il évoque une tension entre les valeurs républicaine françaises et les valeurs portées par les peuples immigrés ou issue de l’immigration, qui, parfois remettent en question les premières.

Sujet d’interrogation et de divergences : les menus spéciaux. Que faire lorsque les parents d’élèves demandent des menus sans porc ou hallal à la cantine ? Le maire n’est pas dans l’obligation de mettre en place un menu sans viande, il n’est pas dans l’illégalité car il n’est pas tenu de prendre en compte les prescriptions religieuses dans ce domaine. Seules les prescriptions médicales doivent être prises en compte. Les parents doivent adresser à la mairie un courrier spécifiant de que leurs ne doivent manger.

D’autres sujets pourraient être abordés, comme la construction de bâtiment cultuel, le refus de soin par une personne du sexe opposé, l’aménagement de carré confessionnel dans les cimetières, le principe de neutralité des bâtiments publics, …

Pour ce dernier point, l’article 28 de la loi du 9 décembre 1905 précise : « Il est interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées et des expositions ».

 

La laïcité est le socle sur lequel devraient se rejoindre toutes les communautés qui composent la France.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des élus de la minorité municipale de Mésanger.
  • : Outil des élus de Mésanger Citoyens Solidaires, ce blog vous informera sur nos interventions, nos propositions au conseil municipal. C’est aussi un espace d’échange qui vous est dédié. Intervenez, proposez, commentez l’actualité de notre commune. Nous serons plus efficace, plus en phase avec vos préoccupations.
  • Contact

Texte Libre

Archives