Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 00:29

Nous n'avions pas encore écrit d'article sur un des évènement les plus importants des dernières années, à savoir la Chute du Mur de Berlin.

Cette omission est réparée.


Selon Françis Fukuyama, Berlin signifierait la Fin de l'Histoire  et le triomphe du social-libéralisme.

A voir...

Il existe d'indicibles moments, qui font bousculer le commun vers l'Histoire.

Le 9 novembre 1989, Il est 18H57, sur la première chaîne de la télévision d'Etat de la RDA. Depuis quelques heures, Egon Krenz  Dirigeant Est-allemand vient d'autoriser les émissions politiques et les débats,  sur les médias officiels.

Son porte-parole, Günter Schabowski - membre du Politburo & du SED - vient d'annoncer lors d'une conférence de presse, l'intention d'Egon Krenz, de lever les autorisations préalables nécessaires, à tout voyage hors RDA pour les Allemand orientaux.

 

C'est la  stupéfaction parmi les personnes présentes, surtout émanant d'un apparatchik,tel que Krenz !

Un journaliste médusé, demande la date d'entrée en vigueur de cette mesure. La caméra s'immobilisa sur Günter Schabowski,- vieil habitué du système-, qui fixe intensément le journaliste.

Ses yeux deviennent humides. Il pressent la fin d'un monde, la fin de son monde.

Cinq interminables secondes s'écoulent, le temps paraît figé. Günter Schabowski rompt enfin un silence devenu insupportable :

" Si je suis bien informé, c'est applicable dès maintenant"

 Par ces 10 mots, le Mur de Berlin - construit dans la nuit du 12 au 13 août 1961 pour "empêcher l'exode des habitants de Berlin-Est  vers l'occident", garder en permanence par 14 000 soldats en arme et 600 chiens - vient de cesser d'exister.

L'Histoire est en marche... Plus rien ne l'arrêtera.

Les Allemands de l'Est sont interloqués  par ce qu'ils viennent d'entendre. Est-ce vrai, n'est ce pas un piège ?

Le souvenir du récent massacre de la Place Tian'anmen, à Pékin est  présent dans tous les esprits. Surtout qu'en octobre, Erick Honecker, alors maître de la RDA depuis 18 années,  n'avait pas hésité à faire encercler Leipzig avec les chars lors d'une des premières manifestations appelant plus de liberté et de démocratie!

Oui, les gens avaient peur, surtout que ces deux derniers évènements avaient été,  comme par hasard,  abondamment commentés par les médias autorisés de Berlin-Est !

 

Dès 21 heures, le bourgmestre (maire) de Berlin-Est ose proclamer à la TV ouest-allemande que "...ce soir le Mur vient de tomber".

 

Il est 22 heures; lorsque les premiers allemands orientaux se pressent à WestPoint Charlie, la plus célèbres "frontières" entre les deux Allemagne, gardée par les Américains d'un coté et les Allemands de l'Est de l'autre.

 Ils ont un peu hésité , mais on traversé le Mur sans résistance, allant à la rencontre de leur famille, de leurs amis, de leurs compatriotes qu'ils n'avaient pas revus depuis 28 ans ! Les gardes Est-Allemand en ont levé leurs fusils, et ne sont pas intervenus.

 

Par flot ininterrompu les Berlinois pleurent, rient, dansent sur la Kurfürstendamm (l'équivalent de nos Champs-Elysées)

Les historiens qualifient cet "exode intérieur" à 350 000 personnes cette nuit là !

 

Et tout ce peuple veut toucher le Mur, leur Mur,  pour croire que le cauchemar est terminé qu'ils ne rêvent pas !


 A 22H15 le Chancelier de la République Fédérale Helmut Kohl, quitte précipitamment la table du dîner donné  à Varsovie en son honneur, par les autorités polonaises, afin, de rejoindre au plus vite Bonn, capitale de la RFA.

Le monde est frappé de stupeur par l'accélération des évènements. Georges Bush senior - Président des Etats-Unis,  est bien entendu satisfait. François Mitterand, se réjouit de ce qu'il ne pensait pas vivre de son vivant.


Valéry Giscard-d'Estaing, l'ancien Président français est fort mal inspiré lorsqu'il déclare le 12 novembre 1989 au micro de RTL "la réunification allemande est la fin de l'Europe". La preuve surenchéri Margaret Tatcher, les députés de la Bundestag (Parlement ouest-allemand) ont entamé l'hymne national !


Pendant ce temps, le violoncelle de Rostropovich fait vibrer aux accents de la Liberté, le Mur de la Honte qui se trouve derrière lui. L'image fit le tout du Monde.

 

Le 3 octobre 1990, le Bundestag vote la réunification de l'Allemagne et fixe Berlin comme capitale.

http://www.lefigaro.fr/international/2009/10/30/01003-20091030DIMWWW00480-il-y-a-vingt-ans-la-liberte.php

http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/La-chute-du-Mur/2516524.html
programme-festivites-mur-berlin.doc programme-festivites-mur-berlin.doc

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des élus de la minorité municipale de Mésanger.
  • : Outil des élus de Mésanger Citoyens Solidaires, ce blog vous informera sur nos interventions, nos propositions au conseil municipal. C’est aussi un espace d’échange qui vous est dédié. Intervenez, proposez, commentez l’actualité de notre commune. Nous serons plus efficace, plus en phase avec vos préoccupations.
  • Contact

Texte Libre

Archives