Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 08:35

Vosges : ces élus locaux qui démissionnent Un peu plus d’un an après les dernières élections municipales, la préfecture a déjà enregistré de nombreuses démissions.

Depuis les dernières élections municipales fin mars 2014, le paysage politique vosgien a drôlement évolué. En un peu plus d’un an, outre les maladies et les décès à déplorer, beaucoup ont dû renoncer à leurs nouvelles fonctions par manque de temps ou de compétences dans certains domaines, totalement désarmés face au trop-plein de responsabilités qui leur tombaient sur la tête au quotidien.

 

Petite commune, grande commune, même combat, les élus locaux se retrouvent au cœur d’un système qu’ils doivent parfaitement maîtriser. Avec ou sans l’aide nécessaire pour y parvenir.

Avec ou sans les compétences administratives et juridiques pour gérer les nouvelles mesures étatiques qui leur incombent désormais. Le tableau est édifiant. Les propos qui vont avec, souvent évocateurs d’une crise des vocations et d’un ras-le-bol généralisé.

 

Au total, au cours du dernier exercice dans le département des Vosges, sept maires ont déjà jeté l’éponge, notamment à Dommartin-lès-Remiremont, Girecourt-sur-Durbion, Martinvelle, Sapois, Sionne, ou encore à La Voivre. 35 adjoints en ont fait de même. Sans oublier les conseillers municipaux.

 

Pris en otage Le manque de combattants commence à se faire cruellement sentir, tant être aujourd’hui élu local n’est pas chose aisée. D’un côté, les concitoyens qui ont voté pour vous attendent en retour une exigence et une loyauté à toute épreuve. De l’autre, l’Etat vous demande une gestion millimétrée. Autre argument qui explique le pourquoi du comment de ces nombreuses démissions : la baisse des dotations de l’Etat de quelque 30 % en trois ans.

 

Elus avec un programme, certains ont sans nul doute préféré renoncer plutôt que de ne pas tenir leurs engagements et d’être obligés d’envisager l’avenir de la commune d’une autre manière. Au rabais. Conscients qu’il faut avant de pouvoir investir se contenter de régler les affaires courantes avec un budget de plus en plus restreint. « Faire sans aucune marge de manœuvre relève aujourd’hui de l’exploit.

 

Par exemple, l’année, je ne sais pas comment je vais réaliser mon budget com’com. Il y a une pression qui est telle qu’il faut tenir le coup », explique ainsi Michel Fournier, président des maires ruraux et premier magistrat de Les Voivres. Et oui, c’est là tout le dilemme du quotidien de l’élu local contraint de devoir jongler entre les demandes de subventions, la gestion du personnel communal, les nouvelles mesures étatiques, et bien entendu les demandes répétées de ses concitoyens. A l’instar d’un capitaine abandonné en pleine tempête au milieu d’un océan.

 

Paru dans Vosges matin.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des élus de la minorité municipale de Mésanger.
  • : Outil des élus de Mésanger Citoyens Solidaires, ce blog vous informera sur nos interventions, nos propositions au conseil municipal. C’est aussi un espace d’échange qui vous est dédié. Intervenez, proposez, commentez l’actualité de notre commune. Nous serons plus efficace, plus en phase avec vos préoccupations.
  • Contact

Texte Libre

Archives